[Manifeste d’un jeune camerounais ambitieux] Act.10 – Pourquoi vous ne trouvez pas d’emploi après vos études

[Entrepreneuriat] Faites votre Startup vendre avec le « Product Market Fit »
13 novembre 2018
Loriane FOKOU C.E.O de CAMELIA Cameroun
[Les génies de l’entrepreneuriat] – Loriane FOKOU, une Miss Tourisme devenu C.E.O d’une agence d’hôtesses : « CAMÉLIA »
16 novembre 2018

[Manifeste d’un jeune camerounais ambitieux] Act.10 – Pourquoi vous ne trouvez pas d’emploi après vos études

Manifeste d'un jeune camerounais ambitieux - Acte 10 Par Chris Kouakam

Manifeste d'un jeune camerounais ambitieux - Acte 10 Par Chris Kouakam

Envoi
User Review
0 (0 votes)

L’un des principaux problèmes des africains est le manque de lecture. Nous savons tous que l’apprentissage et l’acquisition de compétences passe inévitablement par le fait de beaucoup lire. Internet de nos jours est bourré de manuel, cours et formations en tout genre, et ce sur tous les domaines.

Nous pouvons affirmer avec certitude qu’on peut tous apprendre à travers le Web.

C’est cet engouement à la lecture chez les peuples du reste du monde qui leur vaut leur avancée sur tous les domaines comme nous en avons l’exemple aujourd’hui.

Le retard que nous africains accusons actuellement est intimement lié à notre manque de connaissances, résultat clair du refus de lecture suffisante et régulière. Ce phénomène ne fait qu’empirer avec les programmes télévisés et contenus diverses de l’ordre de l’inutile, présentés et consommés en masse à la jeunesse africaine.

Le jeune africain moyen (élève ou étudiant(e)) remplit tout son temps libre avec des programmes télévisés divertissants, des jeux vidéo et autres activités non productives (productives uniquement dans le cas où on prévoit y faire carrière). Les études achevées (ou non), il résulte en général les cas suivants :

PS : Ces chiffres sont approximatifs

  • Trouve directement un boulot (18%) : 15% est le fruit des relations et 3% par exploit personnel.
  • N’en trouve pas et continu à chercher (50%)
  • Quitte le pays pendant ou après ses études (30%)
  • Lance son entreprise (2%) :  A peine 0,3% réussissent (en général avec du soutien ou parce qu’ils sont doués) et 1,7% échouent. Pour ceux qui échouent, 70% se découragent pour soit sortir du pays ou encore entrer dans la case « recherche de boulot » ; 30% persévèrent.

Les causes de ces échecs tant au niveau du manque d’emploi ou encore au niveau de la non réussite de son activité, sont principalement liées au manque de compétences qui, comme j’ai fait allusion plus haut est conséquence d’un manque de lecture.

De fait, il finit sa formation scolaire donc n’ayant que des compétences théoriques dans son domaine (n’étant pas très souvent de qualité), donc réellement rien de concret, va se confronter au monde professionnel et entrepreneurial. Subit un ou plusieurs échecs, se plaint et ne se remet pas en question.

N’étant malheureusement pas soutenu par le gouvernement comme il se doit, la douleur ne peut qu’être plus profonde et les plaintes plus virulentes. Ne vous étonnez plus qu’avec juste un diplôme et la formation qui va avec en poche, aucune connaissance du terrain, aucune connaissance professionnelle ni de plus-valu solide, vous vous retrouvez perdu après votre formation.

Ces 3% qui trouve le boulot sont ceux qui pendant leur formation se sont battu à acquérir ces armes.

Ceux des 0,3% qui réussissent à lancer leurs entreprises sans soutien, sont ceux-là, qui en plus de s’être battu pour acquérir ces armes, s’être battu pour en acquérir plus que les 3% ci-haut, ont livré un autre combat pour avoir le mental résistant à tout épreuve.

Toi jeune africain qui me lit, élève ou étudiant(e), ne te limite pas uniquement à ce que tu apprends à l’école, et fait ceci :

  • Intéresse-toi au marché de l’emploi du domaine que tu as choisi
  • Monte un plan de carrière clair
  • Focalise-toi sur ton domaine et intéresse-toi à ses domaines annexes
  • Fait un plan d’apprentissage progressif
  • Acquiert chaque jour au moins une compétence nouvelle, utile à ta future carrière professionnelle
  • Fait l’effort de mettre ces compétences acquises en pratique

Vous parents ou futur parents qui me lisez, ne focalisez pas uniquement votre éducation sur le scolaire mais aussi :

  • Intéressez-vous-en quoi votre enfant est « bon »
  • Documentez et intéressez-vous au marché de l’emploi et surtout à ce qu’il deviendra quand il y sera
  • Meublez son temps libre dans des activités qui lui seront utile pour l’avenir
  • En fonction de tout ça, guidez le dans ses choix de parcours
  • Discutez régulièrement avec lui de sa future carrière professionnelle

Avec ce mode opératoire, d’ici quelques années on aura une Afrique avec une jeunesse beaucoup plus forte, une jeunesse qui pense changement au lieu de penser départ, qui pense solidarité et réussite.

Le manque de lecture n’est pas l’unique cause de votre manque d’emploi, il y en a beaucoup d’autres. Ne vous en faites pas, nous les aborderons toutes ensemble dans des publications futures, elles, et aussi les moyens pour s’en affranchir. Restez scotché 😉 !

Si vous avez quelconque avis, questions ou préoccupation à cet acte de mon Manifeste, faites m’en part en commentaires.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating / 5. Vote count:

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

Chris KOUAKAM
Chris KOUAKAM
Chris Kouakam - Ingénieur Conception et Développement d'Applications #Symfony #WordPress #JS #Java #C# - Marketing Digital Specialist #ContenMarketing #FacebookAds #Adwords #SocialMediaAnalytics #SEO #PersonalBranding #Branding #GoogleAnalytics #PhotoShop - Entrepreneur - Développement Personnel #HardcoreLearner #Ambition #Passion #Perfectionnisme

6 Comments

  1. NONO Guy Roméo dit :

    Superbe idée j’aime et j’ai quelques suggestions

  2. Kevin Boris dit :

    Super je partagerai ces articles merci en tout cas

  3. Alain TEMEGNE dit :

    Intéressant
    J’espère que le fait ton post sur l’importance de la lecture et la nécessité pour les jeunes apprenants dans divers domaines d’aller au delà de ce qui est dispensé par les enseignants va impulser un changement de paradigmes chez les jeunes.
    Ton constat est également valable pour les travailleurs désireux d’exceller dans leurs domaines.
    Il faudra aussi rappeler aux jeunes que le bénévolat est important. Car de nos jours tout doit être rémunéré. On peut travailler gratuitement pour un bout de temps juste pour acquérir de l’expérience.
    Du courage Frangin
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *